ACTUALITES DU LANGUEDOC ROUSSILLON - PERPIGNAN MONTPELLIER

Andorre : Inúu

Par admin • • Catégorie: languedoc-roussillon

Inúu  : Objectif  60 000 clients en 2018

Les portes de ce nouveau centre ouvriront dès le 15 janvier après 3 ans de travaux.

En 2013, Inúu table sur 14 000 clients Français et 20 000 Espagnols. Pour espérer franchir en 2014 la barre des 60 000 visiteurs.

Le projet a été confié à l’architecte Jean-Michel Ruols, déjà créateur de Caldéa. Inúu, s’insérera directement dans le site existant.

La capacité totale du site sera alors porté à 12 000 m². Depuis son ouverture, six millions de personnes ont profité de l’eau jaillissante à une température de 70 degrés provenant de 35 sources riches en soufre et en sels minéraux.

L’objectif affiché: offrir des traitements sur-mesure et un suivi personnalisé dans un environnement haut-de gamme, lumineux et apaisant.

Côté clientèle, Caldéa et Inúu attirent en majorité des Espagnols mais aussi des Français à 70% habitant sous une ligne imaginaire Bordeaux/Marseille.


Les eaux thermales, complément indispensable des stations de ski des Pyrénées

Désormais, 15 des 29 stations de sports d’hiver des Pyrénées disposent de centres de bien-être et de détente en eaux thermales sulfureuses, situés à quelques kilomètres des pistes de ski.

Ils sont installés dans des sites où se trouvaient autrefois des établissements de cure (Cauterets, Ax-les-Thermes…) ou ont été montés de toutes pièces.

«C’est désormais un outil incontournable, indissociable du ski, et ne pas en avoir pénalise une station» note le directeur d’Ax-3-Domaines, Fabrice Esquirol.

Pendant la saison, la plupart des stations proposent un forfait remontées mécaniques-thermes. Mais l’osmose entre stations de ski et centres de bien-être en eaux thermales se fait dès la promotion de leurs produits.

Les Bains du Couloubret d’Ax-les-Thermes «nous aident à communiquer et à vendre la destination Ax-3-Domaines» reconnaît ainsi le directeur Fabrice Esquirol.

Les centres de thermalisme, plus anciens, ont leur propre réseau de communication et sont «bien structurés pour commercialiser» l’ensemble eau-ski, ajoute-t-il.

Laisser une Réponse